BRISEZ LE SILENCE

Conduire sous l’influence de drogue est un problème important au Canada.

Parler à vos enfants de la drogue au volant peut faire toute la différence.

Décevoir leurs parents est la raison première des adolescents pour ne pas toucher à la drogue*. Avoir une discussion ne veut pas dire accuser ou donner son consentement — c’est plutôt reconnaître le problème et établir des attentes claires.

Drogue ou alcool, même effet. Avant de s’installer derrière le volant ou d’embarquer dans une auto avec des amis, votre adolescent doit comprendre les conséquences de conduire sous l’influence de la drogue et de l’alcool.

Le silence est dangereux. Communiquez, c’est important.

* Étude JSD, octobre 2014

Pourquoi vous devez avoir cette conversation

  • 32 %

    des adolescents ne croient pas que conduire sous l’influence de la drogue est aussi risqué que conduire en état d’ébriété.

    Sondage 2014 – PCSD

  • 27 %

    des décès de conducteurs impliquant de la drogue survient chez les jeunes de 16 à 24 ans.

    Beasley and Beirness 2011

  • 50 %

    des adolescents qui discutent de la drogue avec leurs parents sont moins susceptibles d’en consommer.

    Sondage 2009 Comportements parentaux –
    Partnership for a Drug Free America et MetLife US