Dialoguer avec toute la famille

Quatre millions d’adolescents disent qu’une sœur ou un frère plus âgés consomme de la marijuana. Un peu plus d’un million d’adolescents disent qu’une sœur ou un frère plus jeunes en consomme.

Source : Partnership Attitude Tracking Study de 2002

À titre de parent dont l’enfant consomme des drogues, vous aurez peut-être besoin de demander l’appui de votre famille élargie et des amis intimes de la famille. De plus, vous devrez peut-être discuter de ce problème avec les frères et sœurs de votre enfant, surtout s’ils sont d’âge semblable.

N’oubliez pas que les jeunes frères et sœurs sont susceptibles de reproduire les comportements des plus vieux. Il est donc primordial de faire participer la famille entière à la discussion au cours de laquelle vous établissez des règles claires et nettes visant à éviter les toxicomanies et l’alcoolisme.

Pistes de discussion :

  • La consommation de drogues et d’alcool n’est pas permise chez les adolescents de cette famille.
  • Les membres de cette famille qui adoptent de mauvais comportements s’exposent à des conséquences. Vous les connaissez bien?
  • Si vous savez que votre frère ou votre sœur consomme de l’alcool ou des drogues, nous nous attendons à ce que vous nous le disiez. Ça ne veut pas dire que vous êtes « fouineux ». Ça veut dire que vous aimez votre sœur ou votre frère en tentant de l’empêcher de consommer.

Nous sommes ici pour soutenir tous nos enfants et pour les protéger. La famille, c’est pour ça.

Engager la conversation avec un adulte qui peut jouer un rôle

De nombreuses personnes peuvent influer sur un adolescent, et le temps est peut-être venu de leur demander de l’aide pour transmettre ou réaffirmer un message antidrogue. Il peut s’agir d’un entraîneur, d’un mentor, d’un chef spirituel, d’un chef scout, etc. Ces personnes peuvent devenir un grand allié de votre adolescent et de vous-même.

Pistes de discussion :

  • J’ai besoin d’aide pour un problème familial. J’espère que tu peux me donner quelques conseils ou m’orienter vers quelqu’un qui peut m’aider.
  • Mon adolescent te considère comme un mentor; peux-tu faire quelque chose pour m’aider à le raisonner?
  • J’ai besoin de ton aide pour un problème que mon enfant éprouve peut-être, mais j’ai besoin que tu m’assures qu’il ne sera pas mis à l’écart parce que je t’en parle. Peux-tu me l’assurer?
  • As-tu déjà dû faire face à un problème de consommation de drogues au sein de l’équipe auparavant? Comment t’y étais-tu pris?

As-tu déjà parlé de drogues ou d’alcool avec les membres de l’équipe/du groupe de scouts/du groupe confessionnel? Si ce n’est pas le cas, serais-tu disposé à leur parler ou à faire appel à un bénévole pour leur parler? Ça m’aiderait si tu réaffirmais ce que j’essaie d’inculquer à mon enfant à la maison : qu’on ne permet pas la consommation de drogues ou d’alcool chez les adolescents de notre famille.

Engager la conversation avec d’autres parents et amis

Nous avons tous besoin d’aide à un moment ou à un autre. Nous espérons que cette section vous mettra plus à l’aise avec l’idée de demander de l’aide à vos amis et voisins, voire aux amis de votre adolescent si vous êtes proches d’eux. Il s’agit d’une conversation difficile à engager, car nous avons tous tendance à garder nos problèmes familiaux pour nous-mêmes. Mais en agissant ainsi, vous vous privez souvent de l’aide d’un ami, qui peut vous permettre de clarifier vos idées et vous offrir de sages paroles ainsi que leur point de vue. Peut-être avez-vous déjà pensé à un ami qui pourrait vous aider. N’ayez pas peur de lui demander de l’aide si vous en avez besoin.

Pistes de discussion :

  • J’ai découvert que mon enfant consomme des drogues et de l’alcool, et je veux agir en conséquence. J’ai des raisons de croire que ton enfant aussi en consomme. Si je te le dis, c’est parce que je sais que j’aurai voulu que tu m’en informes si tu avais été dans la même situation.
  • J’ai bien peur que nos enfants aient commencé à consommer des drogues et de l’alcool. Voici mes raisons de le croire. Comment crois-tu que nous pouvons les aider?
  • C’est très difficile pour moi de te parler de ceci, et je te demande simplement de m’écouter : j’ai bien peur que nos enfants aient commencé à consommer des drogues. Je suis venu ici pour que nous en parlions et que nous trouvions des solutions.
  • J’ai bien peur que mon adolescent ait commencé à consommer des drogues ou de l’alcool, mais je n’ai pas de preuve de mon intuition. As-tu déjà dû faire face à un problème de drogues ou d’alcool chez tes enfants?

Sais-tu où je pourrais obtenir de l’aide pour régler le problème de mon enfant? J’ai découvert qu’il consomme des drogues et de l’alcool, et j’ignore quoi faire. Es-tu déjà passé par là?