Liste des signes à surveiller

Signes et symptômes de la consommation d’alcool et de drogues chez les adolescents

Comment savoir si votre enfant consomme des drogues ou de l’alcool? Il est difficile de le reconnaître puisque les changements d’humeur ou d’attitude, les crises de colère inhabituelles ainsi que les changements dans les habitudes de sommeil, les passe-temps et les intérêts sont courants chez les adolescents. Que devriez-vous surveiller?

Soyez également à l’affût des signes de dépression, de sevrage, de négligence dans les soins personnels et d’hostilité. Demandez-vous également si votre enfant réussit bien à l’école, s’il s’entend bien avec ses amis et s’il participe à ses activités sportives ou autres?

Liste des signes que les parents doivent surveiller

  • Changement d’amis
  • Mauvais travaux scolaires, manque d’assiduité ou résultats scolaires en baisse
  • Activités et biens gardés de plus en plus secrets
  • Utilisation d’encens, de désodorisant ambiant ou de parfum pour masquer des odeurs de fumée ou de produits chimiques
  • Changements subtils dans les conversations avec ses amis (p. ex., conversations plus secrètes, utilisation de « codes »)
  • Changement de style; enthousiasme nouveau envers les vêtements faisant référence à la consommation de drogues
  • Emprunts d’argent plus fréquents
  • Présence d’accessoires facilitant la consommation de drogues comme des pipes ou du papier à rouler
  • Traces d’utilisation d’inhalants (p. ex., laques à cheveux, vernis à ongles, correcteurs liquides et produits ménagers); utilisation de chiffons ou de sacs de papier comme accessoires
  • Bouteilles de gouttes pour les yeux, qui peuvent servir à masquer des yeux injectés de sang ou des pupilles dilatées
  • Utilisation nouvelle de rince-bouche ou de menthes pour masquer une haleine d’alcool
  • Disparition de médicaments d’ordonnance, particulièrement des narcotiques et des régulateurs de l’humeur

Ces changements sont généralement le signe que quelque chose de dangereux, souvent en lien avec l’alcool et les drogues, est en train de se produire. Vous pouvez emmener votre enfant chez le médecin, avec lequel vous pouvez envisager la possibilité de soumettre votre enfant à un test de dépistage de drogues et d’alcool. Pour ce faire, le professionnel de la santé pourrait simplement poser une question à votre enfant, ou il pourrait lui faire subir un test d’urine ou sanguin. Cependant, certains de ces signes pourraient également révéler un problème plus grave comme la dépression, l’affiliation à un gang ou des pensées suicidaires. Surveillez ces signes afin de repérer les problèmes avant qu’il ne soit trop tard.