Pourquoi l’éducation équilibrée des enfants fonctionne

L’éducation équilibrée des enfants marie l’amour, la discipline et le respect

Vingt-cinq années d’études ont démontré que les adolescents s’en sortent généralement mieux si leurs parents entretiennent des liens forts et constructifs avec eux et les éduquent de manière équilibrée.

  • Les parents qui adoptent cette approche sont chaleureux et présents, mais ils établissent et appliquent les règles de façon ferme et cohérente.
  • Leur relation avec leurs enfants est fondée sur la confiance, le respect mutuel et une communication forte et ouverte.
  • De plus, ces parents encouragent leurs adolescents et leur accordent la liberté d’organiser leurs propres idées, opinions et personnalités.

L’éducation équilibrée fonctionne pour trois raisons principales.

Tout d’abord, votre approche chaleureuse, aimante et présente fait en sorte que votre adolescent est plus ouvert à l’influence que vous exercez.

Ensuite, en établissant un cadre de limites et de conséquences, vous aidez votre adolescent à devenir capable de régulariser son comportement et de prendre de bonnes décisions.

Enfin, la communication ouverte et bilatérale entre vous aide votre adolescent à acquérir les capacités de réflexion et les aptitudes sociales nécessaires pour réussir lorsqu’il quittera votre foyer.

Des recherches indiquent que les adolescents élevés par des parents trop sévères, permissifs, inconsistants ou froids sont PLUS susceptibles d’adopter des comportements à risque comme la consommation de drogues, d’alcool ou de tabac.

Des études démontrent que les adolescents élevés au moyen de l’approche équilibrée réussissent mieux à l’école, souffrent moins souvent de dépression et d’anxiété, affichent une estime de soi et une autonomie accrues et sont moins susceptibles d’adopter des comportements à risque comme la consommation de drogue et d’alcool, le sexe ou la violence.

Les parents qui adoptent l’approche équilibrée ont des attentes élevées, mais raisonnables envers leurs adolescents. Les adolescents prennent des risques pour de nombreuses raisons, comme un besoin d’adrénaline, la curiosité ou les pressions sociales, mais les parents peuvent aussi en faire partie s’ils mettent trop de pression sur les épaules de leurs adolescents relativement à leur réussite scolaire, sportive ou autre. Des recherches démontrent que les parents trop exigeants peuvent pousser leurs adolescents à consommer des drogues ou de l’alcool. Un stress excessif peut inciter les enfants à trouver une échappatoire malsaine pour fuir la forte pression qui repose sur eux.

Chaque adolescent est unique. 

Cela dit, n’oubliez pas qu’il n’existe aucune approche universelle d’éducation de ses enfants. Puisque chaque adolescent est unique, certains ont besoin d’être soumis à plus de règles et de mesures disciplinaires que d’autres. Les circonstances de la vie des adolescents changent constamment. De nouveaux risques ou signes de difficultés peuvent surgir, et vous pouvez avoir d’autres raisons d’établir de nouvelles règles si vous déménagez dans un quartier moins sécuritaire, par exemple.

À vous de comprendre ce qui convient le mieux à votre adolescent.

Screen-Shot-2016-07-15-at-11.07.45-AM

 

Ressources/recherche

Pour l’évaluation:

Shoulder to Shoulder: Raising Teens Together. www.shouldertoshoulderminnesota.org
If Children Are the Future...Parents Hold the Key! Parenting Style Profile. RURAL
Steinberg, L. (2001). We know some things: Parent-adolescent relationships in retrospect and prospect. Presidential Address. Journal of Research on Adolescence, 11(1), 1-19.
Baumrind, D. (1991). The influence of parenting style on adolescent competence and substance use. Journal of Early Adolescent, 1, 56-95; Baumrind, D. (1989). Rearing competent children. In W. Damon (Ed.), Child development today and tomorrow (pp. 349-378). San Francisco, Californie : Jossey-Bass;
Steinberg (2001); Lamborn, S., Mounts, N., Steinberg, L. et Dornbusch, S. (1991). Patterns of competence and adjustment among adolescents from authoritative, authoritarian, indulgent and neglectful homes. Child Development, 62, 1049-1065
Steinberg, L., Lamborn, S., Darling, N., Mounts, N. et Dornbusch, S. (1994). Over-time changes in adjustment and competence among adolescents from authoritative, authoritarian, indulgent and neglectful families. Child Development, 65, 754-770
Steinberg, L., Lamborn, S., Dornbusch, S. et Darling, N. (1992). Impact of parenting practices on adolescent adjustment: Authoritative parenting, school involvement, and encouragement to succeed. Child Development, 63, 1266-1281.
Hair, E.C., Moore, K.A., Garrett, S., Kinukawa, A., Lippman, L. et Michelson, E. (2005). The parent-adolescent relationship scale. In L. Lippman (Ed.), Conceptualizing and measuring indicators of positive development: What do children need to flourish? New York: Springer.
Blum, R. et Reinhart, P.M. (1997). Reducing the risk: Connections that make a difference in the lives of youth. Youth Studies Australia, 16(4), 37-50. [En ligne] allaboutkids.umn.edu/cfahad/Reducing_the_risk.pdf;
Resnick, M.D., Bearman, P.S., Blum, R.W., Bauman, K.E., Harris, K.M., Jones, J. et coll. (1997). Protecting adolescents from harm: Findings from the National Longitudinal Study of Adolescent Health. Journal of the American Medical Association, 278(10), 823-832.
Hundleby, J.D. et Mercer, G.W. (1987). Family and friends as social environments and their relationship to young adolescents’ use of alcohol, tobacco, and marijuana. Journal of Marriage and the Family, 49, 151-164; Blum, R. et Reinhart, P.M. (1997); Resnick, M.D., Bearman, P.S. et coll. (1997).
Whitbeck, L.B., Hoyt, D.R., Miller, M. et Kao, M.Y. (1992). Parental support, depressed affect and sexual experience among adolescents. Youth and Society, 24(2), 166-177.
Borkowsky, J., Ramey, S. et Bristol-Power, M. (dir.) (2002). Parenting and the child’s world: Influences on academic, intellectual, and social-emotional development. Mahwah, New Jersey : Erlbaum.
Umberson, D. (1992). Relationships between adult children and their parents: Psychological consequences for both generations. Journal of Marriage and the Family, 54, 664-674; Amato, P. (1994). Father-child relations, mother-child relations, and offspring psychological well-being in early adulthood, Journal of Marriage and the Family, 56, 1031-1042.
Ary, D.V., Duncan, T.E., Biglan, A., Metzler, C.W., Noell, J.W. et Smolkowski, behavior. Journal of Abnormal Child Psychology, 27(2), 141-150.