Sept conseils pour rester proche de son adolescent

Sept conseils pour rester proche de son adolescent

Les parents constituent la plus importante influence sur la vie de leurs enfants, de leurs premiers jours à l’adolescence. Nous savons que nos jeunes enfants ont besoin de nous, mais comptons-nous vraiment aux yeux de nos adolescents?

Il existe une panoplie de mythes au sujet des adolescents qu’on peut démystifier en les confrontant aux faits. De façon générale, l’adolescence n‘est pas caractérisée par de la turbulence ni par des problèmes. La plupart des adolescents entretiennent de bonnes relations avec leurs parents et ne consomment ni drogues ni alcool. S’il est vrai qu’à partir de l’âge de 12 ans, les enfants commencent à passer moins de temps avec leurs parents, ce n’est que vers le milieu de l’adolescence (vers 15 ans) que les enfants se détachent peu à peu de leur famille, un processus tout à fait normal.

Les parents qui consacrent du temps à leurs adolescents sont plus susceptibles d’élever des enfants capables, affectueux et équilibrés qui chemineront sans problème vers l’indépendance. Comment pouvez-vous rester proches de vos enfants qui affirment de plus en plus leur identité? 

Voici ce à quoi les adolescents s’attendent de leurs parents :

1. Communiquez. Évitez les sermons et les interrogatoires. Permettez-vous de mettre votre jugement en veilleuse et de tenter de comprendre un monde qui est bien différent du vôtre au même âge. J’ai constaté que les adolescents s’intéressent réellement à nos vies. Soyez donc prêts à parler de votre travail ainsi que de ce qui compte dans votre vie personnelle.

2. Faites sentir aux adolescents qu’ils sont les bienvenus. Soyez gentils avec les enfants de votre adolescent lorsqu’ils se rendent chez vous. Ne vous immiscez pas dans leurs activités, mais présentez-vous, posez des questions et assurez-vous que le réfrigérateur soit plein!

3. Impliquez-vous dans les activités scolaires. Faites du bénévolat à l’école et assistez aux événements sportifs ou autres auxquels participe votre adolescent. Ne vous plaignez pas qu’un match de soccer dure longtemps. Dans quelques années, ces matchs vous manqueront.

4. Entretenez les traditions familiales, mais apportez-y des ajustements. Les rituels sont l’« adhésif affectif » qui nous lie. N’abandonnez pas ces habitudes, mais faites preuve de souplesse en les ajustant aux intérêts de votre adolescent. Invitez-le à emmener un ami en vacances avec la famille. Profitez d’un repas ensemble. Visitez les membres de votre famille souvent.

5. Vérifiez quels intérêts vous partagez. Soyez toujours à l’affût des occasions de faire quelque chose ensemble : magasiner, assister à un événement sportif, voyager, aller au cinéma, visiter un salon automobile, etc. Il est important de passer du temps en famille, mais il est également primordial qu’un adolescent passe du temps seul à seul avec chacun de ses parents.

6. Encouragez votre enfant à assouvir ses passions. Chacun de mes enfants s’est ouvert à des intérêts complètement différents des miens, ce qui, selon l’interprétation que j’en ai faite, est un signe que j’ai réussi à les encourager à être eux-mêmes.

7. Détendez-vous. C’est ce qui est le plus important au cours de l’adolescence. Développez votre sens de l’humour. Ne prenez pas tout trop au sérieux. Dans quelques années, votre jeune adulte ne vivra plus avec vous. Profitez du moment présent.

Par : Dr Gregory Ramey Directeur exécutif  de  Dayton Children’s Hospital Center for Pediatric Mental Health