Effets et risques du cannabis

Effets et risques du cannabis

Les effets du cannabis varient d’une personne à l’autre.

Les effets à court terme

Les effets à court terme de la consommation de cannabis sont : le sentiment de bonheur, la détente, la sociabilité accrue et des sensations accrues, des problèmes de mémoire et d’apprentissage, des perceptions déformées (la vue, l’ouïe, le temps, le toucher), de la difficulté à réfléchir et à résoudre des problèmes, des tremblements, une perte de coordination motrice, une élévation de la fréquence cardiaque et de l’anxiété. Ces effets peuvent devenir encore plus marqués quand d’autres drogues sont mélangées avec le cannabis. 1

Les effets potentiels à long terme

Le cannabis est une substance addictive. Le risque de développer une dépendance est de une sur six personnes qui commencent à consommer régulièrement du cannabis à l’adolescence.2

Une consommation régulière de cannabis chez les adolescents présente un risque accru d’éprouver des symptômes psychotiques (des modifications des pensées, des sentiments et des comportements), en particulier lorsqu’il y a des antécédents familiaux ou personnels de troubles psychotiques. Certaines études ont avancé que le cannabis peut également augmenter le risque d’anxiété et de dépression avec le temps.3

Qu’est-ce qu’une consommation régulière? Une consommation régulière de cannabis signifie que la consom­mation de cannabis se poursuit d’une façon régulière au fil du temps. Elle peut avoir lieu tous les jours, presque tous les jours, ou chaque fin de semaine pendant plu­sieurs mois ou un certain nombre d’années.

La consommation précoce et fréquente de cannabis est liée à un mauvais rendement à l’école, à de moins bonnes notes et à un risque accru de décrochage. Les faits actuels n’indiquent pas encore clairement si une consommation régulière affecte le QI d’un adolescent ; toutefois, des recherches indiquent qu’une consommation précoce, régulière, importante et à long terme de cannabis par les adolescents pourrait nuire à leurs capacités cognitives, et que les effets pourraient être irréversibles.5

Les jeunes peuvent être particulièrement vulnérables à ces résultats négatifs en raison des changements importants qui se produisent dans le cerveau pendant l’adolescence, particulièrement en ce qui concerne le développement et la maturation continus du cortex préfrontal, qui est essentiel aux processus cognitifs d’ordre supérieur, tels que le contrôle des impulsions, la mémoire vive, la planification, la résolution de problèmes et la gestion des émotions.6

Le cannabis, tout comme toutes les autres drogues, peut entraîner une dépendance. Il affecte le système de récompense du cerveau comme c’est la cas pour toutes les autres drogues créant une dépendance – et la probabilité de développer un problème de consommation ou de dépendance augmente considérablement chez les personnes qui commencent à consommer dès un jeune âge.7

La consommation précoce et régulière de cannabis affecte la santé des jeunes.

Apprenez à connaître les Recommandations canadiennes pour l’usage du cannabis à moindre risque (RUCMR) et discutez-en avec vos jeunes.  Ces recommandations peuvent grandement aider à réduire les méfaits potentiels de la consommation de cannabis pour la santé des jeunes et des jeunes adultes.

À l’exception notable de la conduite avec facultés affaiblies à cause de la drogue, il est peu probable que la consommation de cannabis provoque un handicap permanent ou un décès, mais une trop grande quantité de drogue dans l’organisme d’une personne peut avoir des effets néfastes et ce n’est pas aussi bénin, que certains adolescents peuvent le croire.

Bibliographie

1 – CCSA, 2015; Beirness and Porath-Waller, 2017

24, 7 – George & Vaccarino, 2015

5 – Meier et al, (2012)

6 – Drug Alcohol Depend, Winters & Lee, 2008