Fentanyl

Fentanyl

Dans la rue, il porte de nombreux noms argotiques, comme Apache, China Girl, China White, Dance Fever, Friend, Green Beans, Goodfella, Jackpot, Murder 8, Poison, TNT, ainsi que ‘Tango and Cash’.

Le fentanyl est beaucoup plus puissant que la plupart des opioïdes – 40 fois plus que l’héroïne et de 50 à 100 fois plus que la morphine. Le fentanyl est extrêmement dangereux s’il est utilisé à des fins non médicales – même une petite dose peut provoquer une surdose, voire même la mort.

Qu’est-ce que le fentanyl ?

Le fentanyl est un analgésique opioïde synthétique semblable à la morphine, mais au potentiel beaucoup plus élevé. On l’utilise habituellement pour traiter la douleur chronique chez les patients et pour gérer la douleur après une chirurgie. On y a recours également pour les personnes qui souffrent de douleurs chroniques et qui ont développé une tolérance physique aux opiacés.

Comme l’héroïne, la morphine et d’autres opioïdes, le fentanyl se fixe aux récepteurs d’opiacés, très concentrés dans les zones du cerveau qui contrôlent la douleur et les émotions. Lorsque des opiacés se fixent à ces récepteurs, ils ont la capacité de faire augmenter les taux de dopamine dans la zone du cerveau que l’on désigne sous le nom de circuit de la récompense, entraînant, de ce fait, un état d’euphorie et de relaxation.

Le fentanyl et ses substances analogues sont contrôlées en vertu de l’Annexe 1 de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances. Des activités telles que la vente, la possession et la production des drogues et substances concernées sont illégales, à moins de faire l’objet d’une autorisation à des fins médicales, scientifiques or industrielles.

L’usage non médical du fentanyl et des substances illicites analogues a des conséquences tragiques sur les utilisateurs, leurs familles et les collectivités un peu partout au Canada.

A quoi ressemble le fentanyl et comment est-il utilisé ?

Lorsqu’il est fait l’objet d’une ordonnance, le fentanyl est disponible sous plusieurs marques, notamment Actiq, Abstral, Duragesic Onsolis et Sublimaze.

Quand il est prescrit par un médecin, le fentanyl administré prend la forme d’une injection, de timbres transdermiques ou de comprimés. Utilisé correctement, il peut être très efficace et sécuritaire.

Lorsqu’il est utilisé à des fins non médicales, le fentanyl est injecté, fumé, reniflé ou absorbé en grande quantité, provoquant une sensation de bien-être (euphorie) suivie d’une période de calme qui peut durer d’une à deux heures. 1

Qualité pharmaceutique c. fentanyl illégal

La fentanyl illégal renvoie aux substances analogues qui sont conçues pour imiter les effets pharmacologiques de la substance originale. Le fentanyl illégal est produit dans des laboratoires clandestins et est mélangé avec (ou substitué pour) de l’héroïne, de la cocaïne ou d’autres drogues sous forme de poudre ou de comprimés; il est associé à des surdoses accidentelles et des décès.

Ce genre de substance illégale, analogue au fentanyl, est très puissante, beaucoup plus que du fentanyl de qualité pharmaceutique prescrit par ordonnance. Mélangé à des drogues de rue telles que la cocaïne, l’héroïne, la méthamphétamine et l’ecstasy (MMDA), sa puissance est décuplée.

Ces substances sont particulièrement dangereuses, étant donné que les gens, souvent, ne savent pas que du fentanyl y a été ajouté.

L’Agence de santé publique du Canada a dénombré quelques 22 828 décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes entre janvier 2016 et mars 2021

Selon Santé Canada, le fentanyl et les analogues du fentanyl continuent d’être les principaux moteurs de la crise. 2

  • 87 % des décès accidentels apparemment liés à une intoxication aux opioïdes impliquaient du fentanyl en 2021 (janv. à mars).
  • 90 % des décès accidentels apparemment liés à une intoxication aux opioïdes entre janvier et mars 2021 impliquaient un opioïde d’origine non-pharmaceutique.

Le fentanyl aboutit sur le marché canadien des drogues illicites de trois façons : 3

  • par l’importation illégale en provenance d’autres pays
  • par la production dans des laboratoires clandestins illégaux au Canada
  • par le vol de produits médicaux qui contiennent du fentanyl (principalement les timbres transdermiques)

Les personnes qui font usage de substances telles que les opioïdes, la cocaïne et la méthamphétamine prennent des risques accrus. Étant donné que le fentanyl, lorsqu’il est mélangé à des drogues de rue, demeure invisible, sans goût ni odeur remarquables, plusieurs personnes ne sont pas conscientes qu’elles en consomment. On a constaté une augmentation de l’ordre de 2 000 % de traces de fentanyl sur des échantillons de drogues de rue testés.

Santé Canada signale que l’éclosion de COVID-19 a aggravé la crise de santé publique actuelle et mortelle, reliée aux surdoses et aux morts liées aux opiacés.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, 6 946 décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes sont survenus (avril 2020 à mars 2021), représentant une augmentation de 88 % par rapport à la même période avant la pandémie (avril 2019 à mars 2020 – 3 691 décès).

Un certain nombre de facteurs ont probablement contribué à l’aggravation de la crise des surdoses, notamment un approvisionnement en drogues de plus en plus toxiques, un sentiment accru d’isolement, de stress et d’angoisse ainsi que la disponibilité et l’accessibilité limitée des services d’aide offerts aux personnes qui utilisent des drogues. 4

Signes et symptômes d’utilisation non médicale du fentanyl

Comme d’autres opioïdes, le fentanyl a un effet sédatif qui ralentit le fonctionnement du corps et du cerveau. Le rythme cardiaque et la respiration passent au ralenti. Une personne peut connaître une forme d’euphorie au début, puis une certaine « dépression » ou confusion par la suite. Tout ceci peut engendrer un engourdissement qui peut mener à de la somnolence si le fentanyl est consommé à dose élevée.

Pupilles contractées – les opiacés, y compris le fentanyl, peuvent entraîner une contraction des pupilles chez un utilisateur, leur donnant ainsi l’allure de petits points ou de pointillés.

Cogner des clous – assoupissement temporaire dans des situations inattendues; en parlant ou en étant debout, par exemple.

Bras couverts – une personne peut porter des manches longues, même s’il fait très chaud, pour camoufler des traces de piqures.

Marques d’aiguilles – si une personne s’injecte du fentanyl, elle peut avoir des marques d’aiguilles sur les bras, les chevilles, les pieds ou derrière les genoux.

Démangeaisons – une personne qui utilise du fentanyl à des fins non médicales pourra ressentir des démangeaisons et avoir tendance à se gratter.

Mauvaise coordination – l’équilibre pourrait être affecté et entraîner des trébuchements en marchant

Parmi les autres symptômes d’utilisation du fentanyl, on peut noter ceux-ci :

  • raideur des muscles;
  • étourdissements;
  • évanouissements;
  • tremblements;
  • mauvaise élocution;
  • somnolence;
  • nausées et vomissements;
  • hallucinations;
  • rétention urinaire;
  • bouche sèche;
  • perte d’appétit;
  • problèmes de sommeil;
  • enflure des bras ou des jambes.

Les signes d’utilisation du fentanyl chez un jeune peuvent être difficiles à reconnaître. De nombreux signes de consommation problématique de substances, combinés à des démarches de recherche de drogues ou d’autres comportements de dépendance peuvent indiquer un usage du fentanyl.