L’Alcool

Alcool et les jeunes

AUSSI CONNU COMME: boisson, cocktails, grog, eau-de-vie, liqueur, jus, baboche, tord-boyaux, vino, sauce, spiritueux.

Il est important de souligner que la consommation d’alcool en bas âge n’est pas un phénomène isolé au Canada.

Près de 80% des jeunes Canadiens de 15 ans et plus ont déclaré avoir bu de l’alcool au cours de la dernière année. L’alcool est la première substance que la majorité des jeunes de 12 à 17 ans essaieront en tout premier. 1

Nombreuses sont les raisons qui peuvent motiver un jeune à boire de l’alcool.

L’adolescence est une période passionnante mais peut aussi s’avérer une période où la pression des pairs, l’ennui, la prise de risques et le besoin de s’intégrer deviennent des facteurs importants de la vie d’un adolescent. Il peut arriver que l’opinion et les actions des amis de votre adolescent semblent avoir plus d’importance que les vôtres

Les jeunes peuvent boire parce qu’ils souhaitent s’intégrer, ressembler à leurs amis ou à leurs ainés (frères et soeurs), ou parce que c’est ce qu’ils sont à même de voir autour d’eux, lors de festivités ou sur les réseaux sociaux. Ils peuvent aussi copier vos habitudes de consommation ou se servir de l’alcool comme relaxant ou pour faire face au stress ou à l’anxiété qu’ils ressentent.

En examinant les habitudes de consommation d’un adolescent, on peut très clairement prédire ce que sera sa consommation d’alcool et les impacts à l’âge adulte. En d’autres termes, plus une personne commence à boire jeune, plus élevés sont les risques d’avoir des problèmes reliés à sa consommation incluant des effets néfastes sur sa santé plus tard dans sa vie.2

Qu’est-ce que l’alcool?

L’alcool, connu aussi  sous les appellations d’éthanol ou d’alcool éthylique est une substance légale aux  propriétés psychoactives.  L’éthanol pur est un liquide clair et incolore que l’on retrouve selon des concentrations variées dans des boissons alcoolisées telles que la bière, le vin et les spiritueux.  Les couleurs distinctives de chaque boisson alcoolisée proviennent des ingrédients et du procédé de fermentation utilisés..

A quoi ressemble l’alcool et comment est-il utilisé ?

La bière, le vin et le cidre sont fabriqués par le biais d’un procédé de fermentation.  La fermentation consiste en un processus naturel biologique au cours duquel la levure transforme du sucre en alcool   De façon générale, avec ce processus, on fabrique des boissons  à faible concentration d’alcool allant de 4% à 15%.

Les spiritueux comme le gin, le rhum, le whisky et la vodka sont fabriqués lorsque l’alcool est distillé.  La distillation est un processus industriel qui permet de fabriquer des spiritueux à forte teneur en alcool soit de 40% et plus.

L’alcool à d’autres fins 3

Il existe deux autres types principaux d’alcool. Leur consommation n’est pas sécuritaire :

Alcool isopropylique (connu sous le nom d’alcool à friction) est utilisé dans les agents de stérilisation, comme le désinfectant pour les mains et dans les produits de nettoyage et les cosmétiques de tous les jours.

Alcool méthylique (connu sous le nom de méthanol ou alcool de bois) est utilisé comme solvant industriel, antigel et combustible pour les réchauds de camping.

Signes et symptômes de la consommation d’alcool

Pour plusieurs, un seul verre d’alcool suffit pour se détendre et atténuer les inhibitions;  les gens se sentent plus à l’aise et sont plus extravertis.  Certains individus éprouvent  de la joie ou sont plus excités lorsqu’ils boivent, alors que d’autres deviennent hostiles et dépressifs.  L’alcool est souvent en cause lors de suicides et de crimes violents.

De façon générale, les femmes ressentent plus les effets de l’alcool que les hommes.  Les adultes deviennent de plus en plus affectés par l’alcool au fur et à mesure du vieillissement. Lorsqu’une personne  est plus sensible aux effets de l’alcool, il en faut moins pour provoquer une intoxication et il faut plus de temps à l’organisme pour éliminer l’alcool consommé.

Les signes précurseurs d’une intoxication à l’alcool sont :                   

  • des rougeurs cutanées;
  • une détérioration du jugement;
  • une atténuation des inhibitions.

La consommation d’alcool de façon continue accentue ces effets tandis que d’autres s’ajouteront à la liste :

  • une baisse de la concentration;
  • un contrôle musculaire réduit;
  • un ralentissement des réflexes;
  • une démarche chancelante;
  • une difficulté d’élocution;
  • une vision double ou embrouillée.

Une personne gravement intoxiquée peut vivre un trou noir communément appelé «black-out», n’ayant ainsi aucun souvenir de ce qu’elle a dit ou fait alors qu’elle buvait.  Une intoxication extrême peut même empêcher quelqu’un de se tenir debout et entraîner des vomissements, de la stupeur, un coma et même la mort. 4

Bibliographie

1 – L’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues chez les élèves 2018

2 – Santé Canada – https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/dependance-aux-drogues/alcool/propos.html

3 – Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances – CCSDUS https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2020-07/2012-Canada-Low-Risk-Alcohol-Drinking-Guidelines-Brochure-fr_0.pdf

4 Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) – https://www.camh.ca/en/health-info/mental-illness-and-addiction-index/alcohol

(en anglais)