Les conversations familiales

Les jeunes enfants admirent leurs frères et sœurs plus âgés – assurez-vous de les inclure dans les conversations familiales sur la consommation de substances.

Comme parents, notre rôle se veut de soutenir et de protéger tous nos enfants des dangers qui les menacent.

Les enfants plus jeunes vénèrent leurs frères et sœurs aînés et peuvent être tentés de suivre leurs traces en prenant exemple sur eux et en copiant tout ce que fait le grand frère ou la grande sœur même s’il peut s’agir de faire quelque chose potentiellement à risque comme, la consommation de substances.  C’est la raison pour laquelle il est important que la famille au complet participe aux conversations que vous avez sur la consommation de substances et les risques encourus par la consommation précoce de substances pour la santé mentale et physique de vos enfants.

Si vous êtes le parent d’enfants plus jeunes ou de pré-ados, il se peut que vous décidiez d’établir des consignes de sécurité en lien avec la consommation de substances comme l’alcool, le cannabis ou la nicotine. Communiquez ces règles en tenant compte de l’âge de chacun de vos jeunes et assurez-vous qu’ils comprennent bien ces règles et les conséquences pour leur santé de ne pas les suivre.

Préparez vos pré-ados et adolescents en leur donnant des outils pour qu’ils puissent  résister à l’envie d’expérimenter avec les drogues et ce, en nourrissant leur confiance en eux et en solidifiant leur résilience. Encouragez-les à s’impliquer dans des sports et des loisirs tout en leur offrant un environnement familial accueillant, sécure et bienveillant.  Ce sont des mesures simples mais cruciales pour les aider à résister à la tentation de consommer des substances et ce, même si un frère ou une sœur plus âgé en consomme.

Si votre adolescent plus âgé ou un jeune adulte demeurant à la maison a déjà commencé à expérimenter avec les drogues, ayez une conversation ouverte et honnête afin  qu’ils soient conscients que leurs frères et sœurs plus jeunes sont à l’affût de leurs moindres faits et gestes et, conséquemment, peuvent interpréter que c’est correct pour eux de faire l’expérimentation de substances.  Assurez-vous aussi qu’ils gardent leurs substances comme des produits comestibles du cannabis ou de l’alcool en lieu sûr et hors de portée des plus jeunes.  Rappelez-leur l’existence des lignes directrices de consommation d’alcool et de cannabis à faible risque.

Les lignes directrices canadiennes sur la consommation de cannabis à faible risque

Les lignes directrices sur la consommation d’alcool à faible risque du Canada

Si vous êtes le parent d’un jeune qui consomme de façon problématique des substances, allez chercher l’aide dont il/elle a besoin.  Demandez conseil auprès d’un professionnel de la santé et ayez recours au soutien de votre famille élargie et/ou d’amis de la famille.  Une conversation calme avec vos plus jeunes s’avèrera nécessaire afin d’expliquer ce à quoi est confronté la famille et les aider à comprendre ce que vit leur frère ou sœur aîné.

En tout temps, lorsque vous parlez avec vos jeunes de la consommation de substances, assurez-vous que vos informations sur les drogues se basent sur des faits et non, sur des craintes.

Nous procurons aux parents des informations pertinentes et variées sur une gamme de substances qui peuvent vous aider à avoir des conversations réfléchies et significatives avec vos jeunes peu importe leur âge.