L’écoute active

Quand vous écoutez activement, vous vous impliquez réellement dans la conversation et êtes à l’affût de ce que vous dit votre jeune.

L’écoute active est une aptitude qui doit être pratiquée et qui s’avère très efficace quand vient le temps d’avoir des conversations sincères avec votre enfant, peu importe son âge.

En étant complètement attentif à ce que vous dit votre jeune, vous lui faites sentir qu’il compte et que ce qu’il a à dire vous importe.  C’est une technique qui vous permettra de jeter les bases de conversations avec vos enfants qui s’avéreront fructueuses au fur et à mesure qu’ils grandissent.  

Voici des exemples de la manière dont vous pouvez vous entrainer pour une écoute active avec votre adolescent. 

Essayez de poser des questions ouvertes.

Ces questions requièrent plus qu’une simple réponse par « oui » ou « non » de votre adolescent.  Essayez : « Parle-moi plus de… Qu’est-ce que tu penses de…

Soyez positif.

Trouvez les points positifs d’une situation, même si cela semble difficile. Essayez : « J’apprécie ton honnêteté. »

Faites savoir à votre adolescent que vous l’écoutez.

Renvoyez à votre adolescent ce que vous entendez, mot pour mot, ou simplement le sentiment. Il n’est pas necessaire d’être en accord avec ce qu’il ou elle vous dit; vous voulez simplement vous assurer que votre ado perçoit que vous l’avez bien entendu. Essayez : « J’entends que tu te sens submergé et que fumer du pot te détend. C’est bien ça ? »

Résumez et posez des questions.

Montrez-lui que vous avez bien écouté et demandez-lui si il/elle a des commentaires. Essayez : «Est-ce que j’ai bien tout compris ? As-tu d’autres choses à ajouter?»

Demandez la permission.

Demandez à votre adolescent s‘il est à l’aise de parler de ses préoccupations et s’il est d’accord pour que vous fassiez quelques commentaires. Essayez : « Es-tu à l’aise avec le fait que je te pose cette question? Est-ce que ça te dérange si je te donne des conseils ? »

Démontrez de l’empathie et de la compassion.

Faites preuve de compréhension et montrez à votre adolescent que vous comprenez.  Essayez : « J’entends que fumer de la marijuana t’aide avec ton anxiété. Je suis désolé que tu éprouves de l’anxiété. Je sais que c’est un sentiment difficile. Est-ce qu’il y aurait d’autres activités qui pourraient t’aider à te détendre? »