Conseils aux parents

Parents, vos actions peuvent changer le cours des choses!

Vous êtes le premier moyen de défense contre la consommation de drogues ou d’alcool chez votre enfant.

Les parents sont la source première d’information relative aux substances pour les adolescents.

63% des adolescents âgés de 13 à 19 ans ont avoué qu’ils ont reçus des informations au sujet des drogues par leurs parents et en classe. Source: L’étude de suivi de JSD 2020

Vous pouvez prendre quelques mesures simples pour surveiller les activités de votre enfant.

  • Prenez le temps de vous renseigner au sujet du cannabis et de la consommation d’alcool et d’autres drogues chez les jeunes, puis discutez avec votre adolescent de leurs effets sur la santé physique et mentale, la vie sociale et l’apprentissage des jeunes consommateurs.
  • Établissez des règles. Faites savoir à votre adolescent que la consommation de drogues et d’alcool est inacceptable et que les règles sont là pour le protéger. Fixer également des conséquences claires et nettes s’il enfreint les règles.
  • Instaurez une « déclaration des valeurs fondamentales » dans votre famille. Instaurez une «déclaration des valeurs fondamentales» au sein de votre famille. Envisagez la possibilité de rédiger un «énoncé de mission familiale» qui témoignera des valeurs fondamentales de la famille.  Vous pouvez en discuter tous ensemble au cours d’une rencontre ou d’un repas en famille.  Parler avec vos ados des valeurs qui, essentiellement,  leur tiennent à cœur est particulièrement crucial  à cette période de leur vie où ils subissent des pressions externes quotidiennes en lien à des enjeux comme la drogue, le sexe, la violence et le vandalisme. Vos enfants ont besoin d’une boussole qui les guidera tout au long de l’adolescence et leur permettra d’éviter les pièges et de  résister à ces pressions.
  • Complimentez-le et récompensez-le pour son bon comportement lorsqu’il respecte les règles, mais faites respecter les conséquences s’il ne les respecte pas.
  • Parlez à votre adolescent. Pendant que vous magasinez, ou lorsque vous êtes en voiture avec lui, demandez-lui nonchalamment comment ça va à l’école, informez-vous de ses amis et de ses plans pour la fin de semaine, etc.
  • Gardez-le occupé. Invitez votre enfant à participer aux activités parascolaires. Inscrivez-le à un programme pédagogique supervisé ou à une ligue sportive. Des recherches ont démontré que les adolescents qui participent à des activités constructives sous la supervision d’adultes sont moins susceptibles de se droguer que les autres.
  • Prenez de ses nouvelles. À l’occasion, prenez des nouvelles de votre enfant, question de savoir s’il est bel et bien à l’endroit qu’il vous avait indiqué et s’il est avec les amis dont il vous avait parlé.
  • Passez du temps en famille régulièrement et impliquez-vous dans la vie de vos enfants. Tissez des liens forts avec eux. Vous gagnez ainsi la confiance de votre enfant, ce qui dédramatise les situations où vous devez fixer des limites ou faire respecter certaines conséquences.
  • Apprenez à connaître les amis de votre adolescent (et leurs parents) en les invitant à souper chez vous ou en discutant avec eux pendant l’entraînement de soccer, la répétition de danse ou toute autre activité.
  • Demeurez en contact avec les adultes qui supervisent votre enfant (moniteurs au camp d’été, entraîneurs, employeurs, enseignants) et demandez-leur de vous faire part de tout changement relevé chez votre adolescent.