Conseils aux parents divorcés ou célibataires

Être monoparental ne veut pas nécessairement dire être seul

Si vous êtes un parent célibataire, divorcé ou séparé, il se peut que vous soyez seul à élever votre jeune mais il n’est pas nécessaire que vous portiez toute la responsabilité sur vos épaules.

Créer un groupe de soutien regroupant des amis proches et des membres de la famille peut vraiment vous aider. Assurez-vous d’entretenir les liens de vos enfants avec leurs grands-parents, cousins, oncles, tantes et ami(e) s rapprochés afin qu’ils puissent avoir dans leur entourage des adultes qui leur servent de modèles positifs autres que vous-même.

Il se peut aussi que votre divorce ou votre séparation ait profondément perturbé votre jeune.  Soyez présent pour lui ou elle et écoutez attentivement ce que votre jeune peut vouloir exprimer sur les difficultés auxquelles il est confronté avec cette nouvelle dynamique familiale.

Malgré tout, il demeure crucial d’avoir dès qu’ils sont jeunes des conversations sur leur sécurité et la consommation de substances.

Tous les parents ont de la difficulté à établir et faire respecter les règles au sein de la famille mais la tâche peut être particulièrement ardue pour des parents célibataires qui craignent de fragiliser l’équilibre de leur relation avec leur adolescent. Dans leur cas, il peut être utile de démontrer de l’empathie envers l’adolescent en disant, par exemple : « Je sais que c’est ennuyeux pour toi que j’aie à établir ces règles, mais si je n’avais pas ta sécurité à cœur, je ne serais pas un bon parent. »

Il vous faudra peut-être parler à votre ex-conjoint ou à l’autre parent de votre enfant afin d’établir un plan cohérent visant à établir et à maintenir les limites avec votre adolescent comme la même heure de couvre-feu pour les deux maisons.  En tant que les deux parents de votre enfant, il est important d’établir les mêmes limites et règles pour tout ce qui touche leur sécurité.

Si vous pensez ou savez que votre adolescent a commencé à expérimenter ou même consomme des substances, songez à faire appel aux amis et aux membres de la famille élargie pour obtenir de l’aide.

Chaque parent se demande comment puis-je protéger mes enfants?  Des conversations sur la consommation de substances et la sécurité devraient commencer tôt.  Apprenez-en plus à ce sujet.

Vous en êtes capable – découvrez des astuces qui vous aideront à amorcer la conversation avec votre adolescent,

Pour plus de renseignements sur la mise sur pied de groupes de soutien, cliquez ici.

Votre don nous aide à faire une différence dans la vie des familles canadiennes. Faites un don aujourd’hui-même.