Intervention

Si votre jeune a déjà commencé à expérimenter avec de l’alcool ou des drogues, il est temps d’avoir une conversation.

Première étape : prenez une grande respiration et gardez votre calme.  Le mieux, pour votre enfant, est que vous restiez ferme et concentré.

Si votre enfant a commencé à expérimenter avec des substances ou de l’alcoolou de l’alcool, il est temps d’avoir une discussion et d’écouter attentivement ce qu’il a à dire.

Nous avons tous été confrontés à de nombreux défis tout au long de cette pandémie de la COVID et, il se peut, que cela ait affecté négativement la santé mentale de votre jeune.

Il est important pour les parents de comprendre pourquoi leurs enfants peuvent se tourner vers ces substances, et d’avoir une discussion sur les avantages que croient retirer les enfants de la consommation d’alcool, de cannabis ou d’autres drogues.

Votre enfant peut croire que certaines substances peuvent l’aider à moins s’ennuyer, à mieux s’intégrer auprès de ses amis, à ressentir des émotions fortes, à surmonter des problèmes ou calmer de l’anxiété. L’objectif est de trouver des solutions saines pour combler ses besoins et ainsi éviter ou réduire sa consommation de drogues.

Trouver ensemble des alternatives saines qui ciblent les raisons pour lesquelles, en tout premier lieu, votre jeune aurait pu consommer peut aider votre ado à réduire sa consommation de substances ou encore, l’inciter à faire le choix de s’abstenir complètement.

La page des ressources JSD pour parents contient un bon nombre d’information afin de vous aider à mieux comprendre les effets de l’alcool, du cannabis et du vapotage chez les jeunes.