Abus de médicaments en vente libre

Votre adolescent se drogue-t-il aux médicaments en vente libre?

Certains adolescents se droguent aux médicaments en vente libre comme ceux contre la toux et le rhume puisque bon nombre de ces produits sont offerts à grande échelle dans les épiceries, les pharmacies et les dépanneurs. Bien des médicaments en vente libre contre les maux de tête, la pression dans les sinus et les symptômes du rhume ou de la grippe contiennent l’ingrédient actif qu’est le dextrométhorphane; ce sont ces produits que les adolescents consomment pour se droguer. À grande dose, le dextrométhorphane peut produire un effet d’euphorie, et en quantité excessive, il peut être extrêmement dangereux.

Certains adolescents, qui essaient d’atteindre le poids qu’ils jugent idéal, se droguent aussi aux laxatifs, aux diurétiques, aux émétiques et aux pilules amaigrissantes, tous offerts en vente libre. Les jeunes gens commencent en prenant quelques pilules amaigrissantes, mais ils deviennent ensuite complètement dépendants à celles-ci. L’éphédrine, la caféine et le phénylpropanolamine ne sont que quelques-unes des substances dangereuses que contiennent les pilules amaigrissantes et auxquelles on peut devenir dépendant. Les produits amaigrissants à base d’herbes, dits « naturels », peuvent être aussi dangereux que les pilules amaigrissantes. Toutes ces substances stimulent le système nerveux central et, comme les amphétamines, peuvent entraîner des effets secondaires graves et potentiellement mortels.

Votre adolescent se drogue-t-il aux médicaments en vente libre?

Dans le cadre d’une étude menée récemment aux États-Unis, 6 % des étudiants de 12e année ont affirmé s’être drogués aux médicaments contre la toux ou le rhume l’année dernière. En d’autres termes, c’est le cas d’un finissant sur 16.

Signes et symptômes d’une consommation excessive :

Effets à court terme

Jugement affaibli, nausée, perte de coordination, maux de tête, vomissements, perte de conscience, engourdissement des doigts et des orteils, douleurs abdominales, pouls irrégulier, douleurs, crises d’épilepsie, crises de panique, psychose, euphorie, frissons, vertige et diarrhée.

Effets à long terme

Dépendance, nervosité, insomnie, hypertension artérielle, coma, voire la mort.

Dans bien des régions du pays, les adolescents peuvent facilement se procurer des médicaments contre la toux ou le rhume en vente libre à l’épicerie, à la pharmacie ou dans les dépanneurs qui offrent ces produits. Ils peuvent aussi les trouver à la maison ou les commander sur Internet. Et même s’ils ne commandent pas ces médicaments en ligne, ils peuvent néanmoins parcourir le Web pour trouver des renseignements et des vidéos à propos des drogues à essayer et à mélanger.

Apprenez-en davantage sur les endroits où les adolescents se procurent des médicaments en vente libre.

Comment les adolescents se droguent-ils aux médicaments en vente libre?

Les adolescents en consomment de grandes doses pour se droguer et les mélangent parfois à des médicaments d’ordonnance, à des drogues de rue ou à de l’alcool. Certains adolescents écrasent et inhalent les comprimés pour ressentir des effets accrus.

Votre adolescent pourrait-il faire une surdose de médicaments en vente libre?

Oui. La consommation d’une certaine quantité de médicaments au cours d’une période de temps donnée et le mélange d’autres drogues aux médicaments déterminent si un adolescent fera une surdose de médicaments en vente libre. Certains d’entre eux sont peu puissants et causent de faibles dégâts, tandis que d’autres sont plus puissants et entraînent des conséquences graves pouvant aller jusqu’à la mort. Si vous croyez que votre adolescent a fait une surdose de médicaments en vente libre   emmenez-le à l’urgence ou appelez une ambulance sans tarder afin qu’un médecin s’occupe de lui.

Interactions avec d’autres drogues et avec l’alcool

Mélanger l’alcool et certains médicaments peut entraîner des nausées et des vomissements, des maux de tête, de la somnolence, un évanouissement et une perte de coordination. Ceux qui en consomment risquent également une hémorragie interne, des problèmes cardiaques et des difficultés respiratoires. L’alcool peut également affaiblir l’efficacité de certains médicaments prescrits, voire les rendre totalement inefficaces.

On peut acheter certains de ces médicaments en vente libre – à la pharmacie ou à l’épicerie – sans ordonnance, y compris les produits à base d’herbes et d’autres que vous n’avez peut-être jamais imaginé entraîner une réaction néfaste lorsqu’ils sont mélangés à de l’alcool.

Avant de consommer des médicaments d’ordonnance ou en vente libre, il est important de lire l’étiquette attentivement, de consulter son médecin de famille ou son pharmacien et de ne jamais mélanger médicaments et alcool. Les parents doivent établir des règles claires relativement à la consommation d’alcool chez les mineurs et les faire respecter systématiquement.