La drogue au volant

Drogue ou alcool, même effet

Qu’est-ce que la conduite sous l’influence de la drogue?

Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies définit la « drogue au volant » et la « conduite sous l’influence de la drogue » comme étant la conduite d’un véhicule motorisé alors que les facultés sont affaiblies par tout type de drogue, de médicaments ou de combinaison de drogues, médicament et alcool, notamment les substances illicites, les psychotropes d’ordonnance et les médicaments vendus sans ordonnance qui ont une influence sur la capacité des individus à conduire prudemment.1

 

Les études démontrent que conduire sous l’effet du cannabis double les risques d’accident et une étude récente de JSD Canada a démontré que près d’un tiers (32%) des ados croient que conduire gelé (après avoir fumé de la mari) n’est pas aussi dangereux que conduire sous l’effet de l’alcool. Or, un étudiant du secondaire sur quatre avoue avoir embarqué dans une automobile dont le conducteur était sous l’influence de substances.

 

Notre plus récente campagne, «Un Appel Sans Réponse» vise à démontrer concrètement aux parents et aux ados que les dangers sont réels autant pour un conducteur sous l’influence de substances que celui ou celle à bord d’un véhicule conduit par un conducteur ayant fumé de la mari.

JSD a développé un outil de communication moderne qui permet aux parents d’amorcer une conversation cruciale avec leurs jeunes sur les dangers de conduire sous l’influence de substances – même si ce n’est pas facile à faire. Nous incitons vivement les parents à l’essayer.

Conduire sous l’influence de drogues ou d’alcool, ou des deux, est extrêmement dangereux. En plus d’être illégal, l’usage de tout psychotrope rend la conduite dangereuse, tout comme la conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool. Prendre le volant avec les facultés affaiblies par la drogue, c’est mettre en danger non seulement la vie du conducteur, mais aussi celle de ses passagers et des autres utilisateurs de la route.


Les faits troublants

La conduite avec facultés affaiblies par la drogue est un phénomène qui dépassera bientôt la conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool.

Les jeunes de 16 à 24 ans sont ceux chez qui on retrouve le plus haut taux de mortalité en lien avec l’alcool et les drogues.

Environ le tiers des adolescents (30 %) ne considère pas la conduite sous l’influence de cannabis aussi dangereuse que la conduite en état d’ébriété.3

Un cégépien sur quatre est déjà monté dans une voiture avec un conducteur sous l’influence de la drogue.5

19% des parents d’adolescents ne considèrent pas la conduite après la consommation de cannabis aussi dangereuse que la conduite après la consommation d’alcool. 6

 

La conduite sous l'effet de la drogue tue

stoned_-driving

Au Canada, on relève la présence de drogues chez plusieurs des conducteurs mortellement blessés… une proportion avoisinant celle de la prévalence de l’alcool.
Les conducteurs entre 16 et 24 ans représentent la majorité des cas de décès de la route suite à un accident.  Ceux-ci représentent également le groupe contenant la plus grande proportion de conducteurs tués à cause de l’alcool (27.6%) ainsi que de la drogue (26.9%).7

Depuis 2007, les cannabinoïdes sont au deuxième rang derrière l’alcool parmi les drogues détectées le plus souvent chez les conducteurs mortellement blessés.

 

Les adolescents et la drogue 

Cannabis : Le nombre de jeunes(22%) et de jeunes adultes(26%) qui ont pris de la marijuana en 2013 était plus de deux fois et demie plus élevé que celui des 25 ans et plus(8%).8

Les drogues illicites : l'ecstasy, la cocaïne et le LSD, les méthamphétamine, le crack et l'héroïne et crystal meth.

 

Les médicaments d'ordonnance : un étudiant canadien sur dix de niveau secondaire a pris des médicaments sur ordonnance non prescrits pour eux, cela représente environ 300 000 adolescents.13

Que pouvez-vous faire?

Parler avec vos adolescents

Conseils aux parents

Marijuana : Les faits et les mythes

Notre chronique parentale

Liste de signes à surveiller

La drogue au volant : références et ressources