Chaque verre compte

Chaque verre compte

Nous apprenons de plus en plus de choses en ce qui a trait à l’alcool et ses effets sur la santé.

Le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS) a récemment publié une mise à jour du guide sur la consommation d’alcool à faible risque. Après deux ans de recherche, ce nouveau guide est une version révisée des directives de consommation d’alcool à faible risque avec lesquelles plusieurs sont familiers.

Les Repères canadiens sur l’alcool et la santé jette un éclairage sur un nouveau continuum de risque associé à la consommation d’alcool.  Ce nouveau guide aide les gens à mieux cerner les niveaux de risque pour la santé – plus la consommation d’alcool augmente, plus grands sont les risques d’effets nocifs pour la santé tels que divers types de cancer, des maladies cardio-vasculaires et du foie ainsi qu’une plus grande probabilité d’incidents violents.

Au fur et à mesure que la consommation d’alcool augmente, il en va de même des risques pour la santé.

Ce nouveau guide informe les gens des risques pour la santé afin de les aider à faire des choix éclairés au sujet de leur propre habitude de consommation – et d’ajuster le tir en conséquence afin que ce soit bénéfique pour leur santé. 

Voici certains des éléments clés des nouveaux repères canadiens sur l’alcool et la santé:

Faible risque – consommation de 2 verres standards ou moins par semaine – Vous devriez probablement éviter les conséquences négatives de l’alcool pour vous-même et les autres.

Risque modéré – consommation de 3 à 6 verres standards par semaine représente un risque modéré pour la santé de développer certains types de cancer comme le cancer du sein et du colon.

Risque élevé – consommation de 7 verres standards et plus par semaine augmente le risque d’avoir une maladie du cœur ou un AVC.  Quand une personne dépasse ce seuil, les risques augmentent– et de façon plus importante pour les femmes que les hommes quand elles consomment au-delà de 6 verres par semaine.

Plus une personne consomme de verres standards par semaine, plus les conséquences négatives s’accumulent.

Qu’en est-il des jeunes?

Au Canada, l’âge moyen de la première consommation d’alcool est de 13 ans. En ce qui a trait aux jeunes, les risques d’effets négatifs pour leur santé sont d’autant plus importants.  Il serait sage de les encourager à retarder le début de leur consommation d’alcool aussi longtemps que possible.  La consommation d’alcool en bas âge peut certes présenter des risques pour la santé mais aussi engendrer d’autres conséquences néfastes comme des comportements à risque, de la surconsommation et des beuveries.

Le temps n’a jamais été aussi propice pour parler d’#alcool avec vos enfants. Vous vous demandez comment amorcer le sujet de l’alcool avec votre jeune? Voici quelques suggestions.

Boire de l’alcool, même en petite quantité, entraîne des conséquences pour tout le monde, peu importe l’âge, le sexe, le genre, l’origine ethnique, la tolérance à l’alcool ou encore les habitudes de vie.

Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS).

Des questions sur la sobriété?   Vous n’êtes pas seul à vous questionner.

Alors que l’on comprend mieux les conséquences négatives que la consommation d’alcool peut entraîner, des mouvements sociaux comme « 28 jours sans alcool » ou le « Dry January » gagnent en popularité auprès de tous, jeunes et moins jeunes, qui souhaitent modérer leur consommation à court terme.  Il existe également de nombreuses applications et groupes de soutien en ligne qui proposent aux gens de l’aide pour modérer ou arrêter complètement leur consommation d’alcool.

Les producteurs d’alcool ainsi que de nombreuses compagnies de bière et de vin proposent maintenant une gamme de produits en versions sans alcool pour les personnes qui désirent réduire ou arrêter tout simplement de boire.

Pour plus d’informations sur les effets de l’alcool sur le corps, consultez les pages sur l’alcool.

Votre don nous aide à faire une différence dans la vie des familles canadiennes. Faites un don aujourd’hui-même.