LSD | Drug Free Kids Canada
Research
About Us

LSD

11/02/2012

lsd_collage2

LSD

Le LSD, ou acide, est inodore et incolore. Il possède un goût légèrement amer et est généralement consommé par voie orale. Souvent, on imbibe du papier absorbant – du buvard, par exemple – de LSD, puis on le divise en petits carrés ornés d’un dessin; chacun représente une dose.

Risques pour la santé

Effets physiques et psychologiques à court terme. Les effets du LSD sont imprévisibles. Ils dépendent de la quantité de drogue consommée, de la personnalité, de l’humeur et des attentes du consommateur ainsi que des circonstances de consommation de la drogue. Le consommateur ressent généralement les premiers effets de la drogue 30 à 90 minutes après l’avoir prise. Ses effets d’ordre physique sont les pupilles dilatées, une hausse de la température corporelle, l’augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle, la transpiration, la perte d’appétit, l’insomnie, l’assèchement de la bouche et des tremblements.

Les sensations et les émotions du consommateur évoluent de façon beaucoup plus spectaculaire que les symptômes physiques. Le consommateur peut ressentir plusieurs émotions différentes à la fois ou passer rapidement d’une émotion à l’autre. Une assez grande quantité de drogue produit un délire et des hallucinations visuelles chez le consommateur, dont les sens du temps et de l’identité sont modifiés. Le consommateur peut avoir l’impression que ses sens se mélangent, qu’il peut entendre des couleurs et voir des sons. Ces changements peuvent être effrayants et entraîner la panique.

L’état hallucinogène que cause le LSD dure longtemps; il commence habituellement à s’estomper après environ 12 heures. Certains consommateurs de LSD ont des pensées et des sensations extrêmement terrifiantes, craignent de perdre le contrôle, ont peur de devenir fous ou de mourir et deviennent désespérés. Des accidents mortels se sont déjà produits en raison de l’état d’ivresse causé par le LSD.

Flash-back. Bon nombre de consommateurs de LSD vivent des flash-back, c’est-à-dire qu’ils revoient certains moments de leur vie, et ce, sans reprendre de drogue. Un flash-back se produit soudainement, souvent sans avertissement, et peut survenir quelques jours ou plus d’un an après avoir consommé du LSD. Les flash-back touchent généralement les gens qui font une utilisation chronique d’un hallucinogène ou qui souffrent d’un trouble sous-jacent de la personnalité; cependant, les gens en santé qui consomment occasionnellement du LSD peuvent aussi subir des flashs-back. Les « mauvais voyages » (bad trip) et les flash-back ne sont qu’une partie des risques de la consommation de LSD. Les consommateurs de LSD peuvent subir des psychoses durables, comme la schizophrénie ou la dépression grave. Il est difficile d’établir l’étendue des liens entre le LSD et ces maladies ainsi que la façon dont le LSD provoque celles-ci.