Sels de bain | Drug Free Kids Canada
Research
About Us

Sels de bain

11/29/2012

Bath-Salts-Lines

Sels de bain

Les sels de bain, vendus en petits paquets sous des noms comme Blue Wave, Cloud Nine et White Lady sont parmi les plus inquiétante drogues de confection.

Les sels de bain, la plus récente tendance à se retrouver sur le marché (tant réel qu’électronique), est le dernier ajout à une liste grandissante de produits sur lesquels les jeunes peuvent mettre la main pour se droguer.

Cette poudre synthétique est vendue en ligne en toute légalité ainsi que dans les boutiques d’accessoires facilitant la consommation de drogues sous une variété de noms comme Ivory Wave, Purple Wave, Red Dove, Blue Silk, Zoom, Bloom, Cloud Nine, Ocean Snow, Lunar Wave, Vanilla Sky, White Lightning, Scarface et Hurricane Charlie.

Puisque ces produits sont relativement nouveaux dans le monde de la drogue, nous n’en connaissons que très peu sur leur composition chimique exacte et sur leurs effets à court et à long terme. Cependant, l’information dont nous disposons est troublante et justifie qu’on s’attarde à comprendre et à réduire les risques potentiels à la santé du public.

Nous savons, par exemple, que ces produits contiennent souvent divers produits chimiques s’apparentant aux amphétamines comme la méthylènedioxypyrovalérone (MPDV), la méphédrone et la pyrovalérone. On consomme généralement ces drogues par voie orale, en les inhalant ou en se les injectant. Elles entraîneraient leurs conséquences les plus graves lorsqu’on les inhale ou qu’on se les administre par voie intraveineuse.

La méphédrone est particulièrement inquiétante, car d’après certains cas observés au Royaume-Uni, elle présente de forts risques de surdose. Ces produits chimiques ont sur le cerveau des effets semblables aux stimulants (en effet, on les qualifie parfois de solution de rechange à la cocaïne); ils sont donc fortement susceptibles d’entraîner une consommation excessive et une dépendance.

De même, ces produits déclencheraient un état de manque intense qui s’apparente à celui que ressentent les consommateurs de méthamphétamine, et des rapports cliniques provenant de l’étranger semblent confirmer leur potentiel à créer une dépendance. Ils posent également des risques élevés d’entraîner d’autres effets indésirables dont certains pourraient être liés au fait que le contenu des sels de bain est relativement inconnu – hormis leurs ingrédients psychoactifs connus –, ce qui rend toute consommation de ces produits encore plus dangereuse.

Hélas, les sels de bain ont déjà mené à un nombre inquiétant de visites à l’urgence partout au pays. Selon des docteurs et des cliniciens de centres antipoison américains, l’ingestion ou l’inhalation de sels de bain contenant des stimulants synthétiques peut causer des douleurs à la poitrine, une augmentation de la tension artérielle et du rythme cardiaque, de l’agitation, des hallucinations, la paranoïa extrême et le délire.